Pour sa prochaine exposition, Rebecca Moses aborde les thèmes de l’espoir, de la passion, de la détermination et du désir de rester fidèle à ce que l’on est, même à travers les épreuves les plus difficiles de la vie.
Par Joséphine Duncan

Artiste, designer et auteure, Rebecca Moses traverse avec un style singulier un large panorama de sphères créatives. Son style singulier s’est d’abord affiché chez Pierre Cardin et Genny, succédant à Gianni Versace en tant que styliste, avant de s’épanouir pour sa marque éponyme. Mêlant volontiers art et mode, elle a également acquis une renommée internationale pour ses illustrations extravagantes et fantaisistes, au rendu exquis. Avec « Imperfectly Perfect », sa première collaboration avec Ralph Pucci, l’artiste présentait ainsi des œuvres valorisant la diversité et célébrant l’imperfection. Cette fois, avec « Bubblegum, Lipstick and Hope », elle célèbre les femmes et leur résilience.

Une célébration des femmes en technicolor

« Comment conserver notre santé mentale, être fidèle à nos aspirations et à nos rêves lorsque les défis de la vie deviennent insupportables », explique celle qui a d’abord choisi de poser stylos et pinceaux avant de les reprendre. « En un sens, lorsque j’ai levé mes stylos et mes pinceaux, j’étais comme Alice tombant dans le terrier du lapin. C’était une évasion vers un monde que je pouvais imaginer, rêver. Parfois, il suffit de faire éclater une bulle et de mettre du rouge à lèvres pour retrouver l’espoir dans la vie et la foi en ce que l’on est ». La bulle disparue, Rebecca Moses a pu laisser libre cours à son imagination pour livrer des œuvres joyeuses et colorées reflétant l’espoir, la passion, la détermination des femmes.

« Bubblegum, Lipstick, and Hope » est un monde simple et délicieux de rêves colorés, de motifs audacieux, d’environnements élégants et même d’aliments réconfortants, mettant en scène « des femmes qui gardent la tête haute avec dignité et se font belles à travers des bijoux qui électrisent leur personnalité, des coiffures portées comme des couronnes de fierté, un langage corporel qui montre leur force, leur détermination et leur dignité », explique l’artiste pour qui chaque femme est remarquable, loin des standards de beauté souvent imposés. « Peu importe la façon dont elles sont outragées, elles tiennent bon dans tous les moments de la vie en restant fidèles à ce qu’elles sont ».

200 portraits féminins

Ainsi, les pièces exposées évoquent-elles l’état d’esprit de l’artiste ces 18 derniers mois alors que la pandémie faisait rage. Toutes sont un hommage aux femmes, à leur force et à leur unicité ; toutes capturent le désir ardent de célébration et de renouvellement de soi. « Bubblegum, Lipstick, and Hope est joyeuse, excitante et colorée. L’exposition crie que nous avons survécu et que nous allons de l’avant avec optimisme », souligne Ralph Pucci, fier d’exposer 200 portraits féminins de l’artiste, dont 10 peintures murales et 17 fresques monumentales qui couvriront la façade de la galerie à Wynwood et seront peintes pendant Art Basel en décembre. Des œuvres qui célèbreront l’essence féminine, les rêves créatifs mais surtout l’espoir. « L’espoir est un état d’esprit optimiste basé sur l’attente de résultats positifs concernant les événements et les circonstances de sa vie ou du monde en général. Et lorsqu’il est utilisé comme un verbe, il implique d’être confiant et de chérir chaque instant ». Une leçon de vie ?

Acheter