Edito. « Tout ce qui est important dans l’art se trouve au delà des paroles »

Une phrase en apparence définitive, étonnante pour un intellectuel féru de musique et de poésie, ami d’Erik Satie, de René Char, d’Alberto Giacometti. D’abord engagé dans le sillage des fauves, Georges Braque est considéré comme un véritable «penseur» de l’art, qui a méthodiquement étudié les œuvres de Matisse ou de Paul Cézanne pour aboutir à une vision révolutionnaire des lignes de contour, des formes géométriques et des lois de la perspective. Certaines de ses œuvres ont nécessité plusieurs années de travail, avec de nombreuses ébauches. Mais il est vrai que ce n’était pas ce que l’on appellerait aujourd’hui un grand communicant et qu’il préférait laisser son travail parler pour lui.

ACHETER