Depuis plusieurs années, la photographie investit la programmation culturelle proposée

Sébastien Tixier, Transibérien.

par le Conseil départemental de la Sarthe, notamment au sein de l’abbaye cistercienne de l’Epau, dont il est propriétaire. Cet art trouve un écho particulièrement intéressant au sein de ce site patrimonial situé aux portes du Mans, en faisant dialoguer le monument et son environnement et en jouant avec les jeux de lumières qui subliment son architecture. La saison 2019 s’inscrit dans le cadre de la nouvelle biennale 2019-2020 d’animations culturelles et patrimoniales départementales construite autour du thème de « l’itinérance ». Est itinérant celui qui va d’un lieu à un autre, qu’il se mette en chemin pour le bout du monde, en bas de chez lui ou nous invite à un voyage immobile. À mi-chemin entre « l’itinéraire », que l’on peut préparer et que l’on suit, et « l’errance » par laquelle on se laisse porter au gré du hasard, « l’itinérance » est au coeur des enjeux qui animent nos sociétés aujourd’hui. Le travail de huit photographes internationaux est à découvrir dans le magnifique écrin qu’est l’Abbaye Royale de l’Epau : David Richard pour sa série sur « un air d’autoroute » ; Alexa Brunet autour de sa série Dystopia sur une évocation d’anticipation de la mutation des paysages ; – Matjaz Krivic qui nous emmène sur « la route du lithium » ; Karolin Klüppel autour de sa série « Madchenland » ; Bernard Mottier avec son projet sur l’abbaye d’Orval ; Dorothea Lange avec Le récit de la migration ; Alejandro Cartagena avec son projet Carpoolers, autour des déplacements urbains ; Sebastien Tixier et son travail autour du Transsibérien.

Abbaye Royle de l’Epau
72530 Yvré-l’Évêque
Tous les jours de 10h à 19h
Prix : 5,50 € / 3 €
epau.sarthe.fr