Dans les mains de Jacques Rouby, le carton, matériau ingrat, prend vie. L’exposition «Jamais vus» que lui consacre la galerie La Ralentie présente les dernières créations de cet artiste singulier, disparu en début d’année. Aux côtés des dernières séries de cartons sculptés, un espace est dédié aux dessins de l’artiste et un autre à ses feuilles d’acétates. Celui que l’on surnomme le «magicien de la matière» était à la fois peintre, dessinateur et sculpteur.
Autodidacte, il ne s’inscrit pas pour autant dans le courant de l’Art Brut. Son esthétique oscille toujours entre le figuratif et l’abstrait, entre le matériel et l’immatériel. Jacques Rouby a laissé derrière lui une production titanesque, marquée par une vitale nécessité de destruction, comme si l’oeuvre, d’une plasticité étonnante, avait vécu de cette passion d’en finir avec elle. Cette exposition est l’introduction d’une saison consacrée à cet artiste, qui se poursuivra par une rétrospective à la rentrée.

Galerie La Ralentie
22, 24 rue de la Fontaine au Roi 75011 Paris
Jusqu’au 15 juin, du jeudi au samedi, de 14 à 19h