« Chercher ne signifie rien en peinture. Ce qui compte, c’est trouver »

N’en déplaise à Picasso, les artistes sont le plus souvent des chercheurs. On a du mal à le concevoir aujourd’hui, alors qu’un tableau de Claude Monet s’est vendu pour la coquette somme de 81,4 millions de dollars en novembre dernier, mais les impressionnistes ont été violemment rejetés par les critiques de leur époque. Feraient-ils encore scandale aujourd’hui ? Probablement pas, car ce nouveau courant est né de manière plutôt modeste, si l’on en croit Renoir, qui aurait déclaré : «Un matin, l’un de nous manquant de noir, se servit de bleu : l’impressionnisme était né». Désormais, «faire le buzz» semble faire partie intégrante de la démarche artistique. Ce ne sont ni Paul McCarthy ni Anish Kapoor qui nous contrediront. L’époque où une oeuvre comme L’origine du monde de Gustave Courbet ne se dévoilait qu’aux initiés est bien loin…

ACHETER